Comète C/2020 F3 Neowise

En ce mois de Juillet 2020, une magnifique comète s’est invitée dans notre ciel d’été. La comète C/2020 F3 Neowise (c’est son nom …) est une comète rétrograde découverte le 27 mars 2020 par le télescope spatial Neowise. D’une magnitude visuelle de 7 à la mi-juin, elle est passée au périhélie le 3 juillet 2020, soit à 0,29 UA (43 millions km) du Soleil. Ce passage au plus près du Soleil a considérablement fait augmenter son activité, la rendant largement visible à l’œil nu, avec une magnitude d’environ 1. Nous n’avions pas connu pareil spectacle depuis le passage de la comète Hale Bopp en 1997 !!! D’abord observable le matin en début de mois (il fallait se lever tôt !!…), elle est devenue circumpolaire aux alentours du 15 juillet. Lors de son passage au périgée (23 juillet), elle était facilement observable en première partie de nuit, et à son maximum plusieurs observateurs, ont rapporté une queue ionique s’étendant sur près de 25° (50 fois la pleine lune !!…), soit environ 45 millions de kilomètres, et une queue de poussière de 20°. Un exemple d’image (la plus belle image française à mes yeux) obtenue durant cette période ci dessous. Bon les miennes ne sont clairement pas du même calibre mais on s’en moque !!!!


Quand je voyais les images des autres sortir sur les réseaux sociaux et autres, même en vacances en Bretagne et peu de matos je ne pouvais pas ne rien faire … Certains connaissent mon aversion pour me lever (très) tôt mais je n’avais pas le choix… Lundi 13 juillet matin c’est donc vers 3h30 que je me suis levé avec toute la petite famille. Les filles ont admiré leur première comète de leur vie à l’œil nu et vu la double queue a l’aide de jumelles. Carole et moi n’avions pas vu un tel spectacle depuis Hale Bopp il y a 23 ans…
Niveau imagerie j’avais sorti mon APN sur un simple pied photo (vacances oblige je voyage léger). J’ai essayé différentes focales pour voir ce que cela donnait (image d’ambiance, « gros plan »). Comme je n’avais pas de monture motorisée, j’avais calculé les temps de poses maximum à ne pas dépasser pour ne pas avoir de filés d’étoiles (avec la règle des 300 car j’ai un APS-C Canon). Pour les focales choisies cela donne : 
– à 18 mm, cela donne 16,7 secondes, je retiens 15 secondes.
– à 50 mm, cela donne 6 secondes, je retiens 6 secondes.
– à 270 mm, cela donne 1,1 seconde, je retiens 1,6 seconde (je sais, je suis joueur…).
Au tout début je me suis planté, j’avais conservé un réglage de mes photos diurnes de vacances (objectif ouvert à 10-11), et j’étais étonné de ne pas avoir beaucoup de signal sur les images .. tu m’étonnes !!!… bref je jette une centaine d’images et je recommence …  


On commence à 18 mm de focale avec une pose unique de 15 secondes. Ce sont en fait les dernière images que j’ai faites (j’ai privilégié les gros plans avec un ciel plus noir), l’aurore commence déjà vers 4h30…. Cela donne une idée de ce que l’on pouvait voir à l’œil nu à cette heure ci. 

Neowise à 18 mm F/5.6, pose unique de 15 secondes à 3200 ISO

J’ai ensuite fait un stacking (empilement de plusieurs poses) avec Siril. Au total c’est 19 images empilées (sans DOF), soit près de 5 min de poses cumulées. Je vous propose 2 versions car j’ai du mal à trouver une préférence, chacune a ses qualités et ses défauts …. Sur la première (faite à la va vite le lendemain, sans trop chercher à optimiser quoi que ce soit), le fond de ciel est meilleure à mon sens (sauf la bande jaune à l’horizon qui est exagérée). Sur la deuxième (traitement « à froid » quelques semaines plus tard) on distingue la queue ionique , mais au détriment du fond de ciel trop clair à mon gout…). 

Neowise à 18 mm F/5.6, empilement de 5 min (19x15s). Version 1
Neowise à 18 mm F/5.6, empilement de 5 min (19x15s). Version 2

On continue à 50 mm de focale. Ce sont les premières images que j’ai faites vers 4h (oui avant je faisais n’importe quoi avec mes poses à F/11, hein !!…). D’abord une pose unique de 6 secondes, puis un stacking de 31 poses, soit 3 minutes de poses (et des poussières). Une première version « brute de décoffrage » en sortie de Siril (avec un petit crop), et une version plus « poussée » (oui j’ai tiré les curseurs … c’est « moche », pixelisé, et on sent bien l’absence des DOF…), mais je m’en moque !!!… j’ai la queue ionique, na !!…Sincèrement j’ai en sué avec le gradient et la gestion de l’histogramme …

Neowise à 50 mm F/5.6, pose unique de 6 secondes à 3200 ISO
Neowise à 50 mm F/5.6, empilement de 3 min (31x6s). Version 1
Neowise à 50 mm F/5.6, empilement de 3 min (31x6s). Version 1 (crop)
Neowise à 50 mm F/5.6, empilement de 3 min (31x6s). Version 2

On termine à la focale de 270 mm. A cette focale je voulais voir ce qu’il était possible de tirer en gros plan. Seulement sans suivi je risquais d’avoir peu de détail car les poses unitaires sont très courtes (de l’ordre de la seconde …). Cela se confirme à l’empilement. Seulement 60 poses cumulées, soit 1min 30s de pose totale. Par contre je m’aperçois qu’à cette focale, la queue de poussière sort déjà du champ. J’en déduis qu’une focale entre 50 et 100 mm doit être le meilleur compromis pour avoir la comète dans son intégralité.
Si la comète est encore visible à mon retour de Bretagne j’essayerai d’augmenter les temps de poses avec du suivi sur la CG5. 

Neowise à 270 mm F/6.3, empilement de 1 min 30s (60×1,6s).

Durant mes vacances bretonnes, je n’ai pas eu d’autres occasions de refaire des images, même lorsque Neowise devenait circumpolaire (cela m’aurait évité de me lever à pas d’heure !!..). Priorité à la famille et aux activités de vacances. A mon retour en Normandie, la météo n’a pas été de la partie, et Neowise commençait à décliner sérieusement en intensité. Donc je n’ai rien fait de plus.
Ce n’est pas grave, l’essentiel aura été de partager ce moment d’observation en famille et de voir les étoiles dans les yeux de mes filles…

Condition d’observation
– Lieu : Plouenan (29), lieu dit « Pen ar Feunteun »
– Date : 13 juillet 2020 au petit matin
– Météo : ciel très clair. faible brume matinale
– Matériel : APN sur pied photo
– Imageur 1 : APN Canon EOS77D + zoom Tamron 18-270
– Traitement : Siril 0.9.11 + Lightroom 6

2 commentaires sur “Comète C/2020 F3 Neowise

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer